« Balance ton origine », l’initiative pour des étiquettes alimentaires plus transparentes

Pour en finir avec le flou des étiquettes alimentaires, 56 acteurs des filières agricoles et de Grande distribution ont lancé l’initiative #balancetonorigine. Un moyen de favoriser aussi l’agriculture française et de mettre en avant nos régions. 

Sauf pour les fruits et les légumes, les industriels n’ont aucune obligation concernant la mention de l’origine géographique exacte des matières premières sur l’emballage. D’ailleurs, le terme « Made in France » -sensé justifier la hausse de prix du produit- est bien souvent galvaudé… Un manque de transparence qui nous laisse dans le flou.

#balancetonorigine
L’idée est d’obtenir un affichage symétrique des origines produits: « origine France » « origine Chine » « origine Maroc » seraient logées à la même enseigne.
Ce New Deal alimentaire permettra entre autres de démêler le vrai du faux concernant les produits de référence régionales qui se révèlent parfois douteuses, voires fausses. On saurait par exemple que la fameuse « Saucisse de Toulouse » n’est pas française, et que son nom fait référence à la recette plutôt qu’à une appellation contrôlée.

Une initiative privée hors Loi Alimentation
Du fait de la loi #EGalim, sensée préserver l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole, le projet « Balance ton origine » ne peut être présenté au siège européen.
En effet, certains pays tels que la Pologne ou la Roumanie, préfèrent se fondre dans l’Union Européenne plutôt que de voir l’origine de leur viande dévoilée.

Cette initiative privée mettra du temps à s’organiser, mais le changement est déjà palpable. Leclerc a changé les emballages de 8000 références produits sur des marques maison et repère, en rayon dans les mois prochains. Intermarché quant à lui a créé un Francoscore, une jauge graduée capable d’indiquer les produits d’origine française en pourcentage, applicable sur ses produits début 2020.

Mais les agriculteurs ne seront pas mieux rémunérés pour autant… D’ailleurs, la seule augmentation palpable depuis la « Loi Alimentation » est celle des prix qui ont subi une hausse de 20%, soit près de 1,6 milliard d’euros. Malgré tout, consommer des produits de nos régions permettra sans doutes de développer la filière.

Visionner le passage de Carole Ferry au sujet de « Balance ton origine » 

Cet article a été rédigé par Alexandra, chez Super Responsable

[jr_instagram id= »4″]

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *