Comment rester présent dans l’esprit des consommateurs grâce au Storytelling?

Le storytelling est une technique commerciale qui consiste à raconter une histoire, c’est-à-dire à ajouter une dimension fictive et rassurante à l’argumentation de vente. Le but est de créer un lien affectif fort avec votre marque, en misant sur les émotions.

Dans certaines publicités ou dans la communication en générale, on essaye de convaincre en faisant appel à des arguments de raison. Ici on essaye de persuader, c’est-à-dire de convaincre par des arguments qui sollicitent les sentiments. De plus on estime que 93% des mots sont retenus à long terme grâce au storytelling contrairement aux mots sans contexte dont la mémorisation n’est plus que de 13%.

Un bon storytelling permet de mieux capter et préserver l’attention de la personne en activant la zone arrière du cerveau qui est la partie de la prise d’attention, de façon permanente et non temporaire. Celui-ci se fait en 6 étapes :

  • Connaître son public cible
  • Identifier le message à transmettre
  • Choisir la nature de l’histoire à travailler
  • Sélectionner une méthode de narration
  • Déterminer l’objectif post-lecture/visionnage/écoute
  • Écrire et partager l’histoire

Pour raconter l’histoire, le storyteller (qui est la personne qui créer des storytelling), peut utiliser le schéma narratif classique, qui se base sur un récit chronologique :

  1. Situation initiale : présentation des personnages, du lieu et de l’époque.
  2. Élément(s) perturbateur(s) : survenance de l’élément ou des éléments qui déclenche(ent) les conséquences.
  3. Péripéties : les étapes pour résoudre la problématique.
  4. Dénouement : la solution à la problématique.
  5. Situation finale : retour à la situation initiale, mais modifiée du fait des évènements précédents.

Il peut aussi utiliser d’autres schémas narratifs qui devront, tout comme le classique, s’adapter au format de publication du storytelling. Il y en a 4 :

  • Le blog
  • Les images
  • La vidéo
  • Le podcast

Chacun de ses formats ont des règles qui faut suivre s’il l’on veut espérer que notre message soit non seulement entendu mais aussi écouté et compris.

Le storytelling a beaucoup d’effet sur les personnes car une trame narrative mobilise beaucoup plus de zones dans le cerveau dont notamment celles des émotions (cortex frontal, aire sensorielle, aire motrice) comparé à une présentation Powerpoint par exemple.

Un storytelling ciblant bien le fond et la forme de son message, aura alors un public plus réceptif qui le gardera facilement en mémoire. Et cela est d’autant plus vrai si les supports utilisés sont des visuels car ces derniers sollicitent déjà 50% du cerveau.

Le fond et la forme sont aussi important l’un que l’autre !

Un bon storytelling mal diffusé et/ou mal mise en page ne sera pas efficace car celui-ci ne sera pas lu ou lu par des personnes n’appartenant pas à la cible escomptée. A l’inverse, un mauvais storytelling bien mis en avant a pour potentiel effet :

  • Un bad buzz
  • Une dégradation de l’image de l’entreprise
  • Une perte de confiance dans les valeurs que vous défendez chez les clients etc…

Pour illustration Super Responsable a créé entre autres, le storytelling de la marque Vanilla Grande Tradition sur son Select Store. Nous créons les storytelling de nos clients ayant souscrit à la formule Super Croissance.

Si cette prestation vous intéresse, Super Responsable vous propose de vous aider dans cette étape ainsi que dans de nombreuses autres, dans le but que vos projets et vos objectifs voient enfin le jour ! Spécialisé dans la communication digital et le marketing nous nous chargeons du storytelling comme de véritables écrivains !

Prenez rendez-vous avec l’équipe Super Responsable

Si vous êtes intéressé par des prestations en communication, marketing et développement web, prenez rendez-vous dans notre agenda

Sources :

Article de Définition marketing datant de 2020

Article de your-comics du 27/04/2021

Article de hubspot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.